Posts Tagged ‘bizarre’

De petits rêves étranges…


2010
12.23

11/01/2008

J’en ai marre de rêver ! je suis fatiguée à chaque réveil parce que j’ai une vie nocturne plus remplie que ma vie diurne et c’est pas peu dire.

Dimanche matin j’étais crevée, j’avais passé la nuit à fuir un croco géant débarqué tout droit par les égoûts en plein Paris pour boulotter toute une congrégation de joyeux fêtards coincée dans une baraque isolée (mais en plein Paris tout de même)… Alors imaginez Monsieur Croco-Géant passer par la tuyauterie des chiottes et déjà vous savez que vous êtes dans une bonne série Z dont le scénar se fout des (in)vraisemblances (parce que j’ai oublié de dire que TOUS mes cauchemars comportent un générique, un casting, et des effets spéciaux, vu que je suis réalisatrice dans l’âme) ; bref… Monsieur Croco-Géant passe donc par les égoûts et croque d’abord le travelo de service, déguisé en papillon bleu, et qui commet l’erreur de vouloir rentrer chez lui tout rigolard et bien beurré… et paf, exit le travelo sitôt passé la porte quand plus personne ne peut voir ce qui se passe (et d’ailleurs on ne voit pas car la caméra ne montre pas la bête, on maintient un peu le suspense aux premières morts quand même).
Ensuite c’est du classique film de suspense / horreur / angoisse (rayer la mention inutile) mal fait, avec disparition progressive des fêtards de la dernière heure (le groupe de héros qui va s’amenuiser one by one), qui, enfermés dans leur casbah, servent de menu régulier au monstre aux petits yeux porcins – qui par ailleurs a l’ouïe tellement fine qu’il apparaît dans les deux secondes si vous avez le malheur de marcher (du coup on a tous fini sur les toits pour essayer demettre le plus de distance possible entre lui et nous).

Pour ceux qui se poseraient la question : je suis l’héroïne, donc à la fin il ne reste que le héros et moi – vous savez, le héros, celui qui se doit de me rouler une pelle goulue à un moment ou à un autre (en général vers la fin)… Eh ben j’ai même pas eu la chance de me faire saliver dessus vu que le téléphone a interrompu mon aventure matinale… et l’identité du héros (qui me semblait bien blond, étrange pour moi qui n’aime que les Méditerranéens) reste inconnue (damned) – je peux juste dire (attention je vais spoiler !) qu’il ne s’agit pas de David Hasselhoff, qui se fait avaler tout cru juste après le travelo dans une pitoyable tentative ratée d’échappée par les toits… D’ailleurs s’il s’était agi de David Hasselhoff j’aurais personnellement roulé une pelle au téléphone (plutôt qu’à mon co-héros) pour le remercier de m’avoir tirée de ce mauvais pas (parce qu’alors là DH c’est vraiment pas, mais PAS DU TOUT mon genre).

Conclusion : mais que foutait David Hasselhoff dans mon rêve ??
Conclusion numéro 2 : je suis fatiguééééééééééééééééééééééééééée…