Posts Tagged ‘musical’

Un peu trop de laque…


2011
04.27

Hier au soir, la première de Hairspray dans sa version française, au Casino de Paris. Là aussi j’ai emmené mon homme, que j’essaie de convertir à l’amour des musicals made in Broadway, et qui ne m’avait pas accompagnée pour Spamalot ni pour Un Violon sur le toit. Et pour une fois, nous en sommes sortis avec la même opinion : en gros, ladite opinion c’est « bof ».

Il y a de jolies choses dans cette version de Hairspray, à commencer par la traduction française qui – et pourtant j’avais peur ! – est très bonne et ne trahit ni la musicalité des chansons ni le sens du texte. Chapeau donc à Stéphane Laporte et Nicolas Laugéro-Lasserre qui ont brillamment passé l’épreuve la plus difficile que posent aux amateurs français les comédies musicales américaines. Il y a également de bons acteurs, chanteurs et danseurs (même s’il n’y a, hélas, aucun bon acteur-chanteur-danseur) et certaines séquences sont vraiment abouties et ne méritent aucune retouche – je pense en particulier au duo Edna-Wilbur, extrêmement touchant et drôle, et totalement réussi, et à la séquence de Miss Baltimore Crabs, pas très poussée chorégraphiquement mais parfaitement interprétée.

Mais il y a aussi, et surtout, pas mal de moments où on s’ennuie, parce que le rythme n’est pas tenu, parce que tout s’essouffle – à commencer par les chanteurs qui n’ont pas toujours le niveau (mon Dieu mais est-il pardonnable de chanter faux dans une comédie musicale ???), ou qui ne savent pas danser et chanter en même temps, un B.A.BA pourtant dans l’art de la comédie musicale… Et si Lola Ces incarne parfaitement Tracy, tant physiquement que dans son jeu et ses chansons (très jolie voix), il lui manque pourtant la caractéristique essentielle du personnage : savoir danser… Visiblement larguée dans certaines séquences elle a le défaut caractéristique des débutants en danse : regarder légèrement sur sa gauche (ou sa droite) pour copier les mouvements sur les autres, et les effectuer avec un temps de retard. Et, si certains acteurs sont véritablement excellents (Edna, Wilbur, Wilma, et indéniablement Penny) on frise parfois la catastrophe : le pire numéro est sans nul doute celui de Delphine Mendy (Maybelle) qui joue vraiment comme une savate et ne sonne jamais juste – et ce même quand elle chante. Horrible, la séquence Je sais d’où je viens… Pourtant elle a certainement une belle voix, mais sur certaines notes (et même bien tenues) la justesse était véritablement absente. Quant à la mise en scène… eh bien il n’y a rien à en dire, car il n’y a rien à remarquer. Elle ne présente pas, hélas, d’inventivité, et j’en ai retiré le sentiment d’un déjà-vu assez peu motivant, jusqu’à me demander si c’était l’absence de moyens qui avait entraîné une telle pauvreté visuelle.

Au résultat, et si on pardonne facilement des défauts imputables probablement au stress de la première (car oui, c’était la première, et il faut bien avouer que c’est charmant de goûter à l’excitation de ce moment privilégié pour les comédiens comme pour les véritables aficionados présents dans le public), le travail proposé par cette équipe reste néanmoins en-dessous de ce qu’on attend d’un musical de cette envergure, dans une salle de cette qualité. Le Casino de Paris n’ayant pas l’habitude de présenter des spectacles amateurs on ne s’attend pas à se poser la question suivante lorsqu’on assiste à une représentation : « Mais euh… c’est une compagnie professionnelle ? ». Comme je n’ai pas la réponse à cette question je me contenterais de dire que, si ce travail est amateur ou semi-pro, il est plein de potentiel et mérite d’être encouragé et soutenu. Mais si, au contraire, l’équipe avait l’expérience et les moyens qu’un spectateur du Casino de Paris est en droit d’attendre, alors le résultat est globalement décevant, et ce malgré l’enthousiasme délirant d’une salle joyeuse et encourageante (jusqu’à finir en stand-up ovation !) probablement composée d’une majorité de proches des comédiens. ;-)

Comme j’ai plutôt tendance à valoriser qu’à tirer vers le bas, je donne 6/10 après avoir pensé à donner 5. Je vote pour le potentiel et la perfectibilité…

Spamalotissime !!!!


2010
02.28

J’ai vu Spamalot et le recommande chaudement à tous les fans des Monty Python, des Robins des Bois, de l’humour anglais, des comédies musicales made in Broadway, des parodies, du délire, du… enfin bref, à tous ceux qui rêvent d’une grosse poilade. :-)

On ne peut que saluer le talent et l’énergie de PEF et de toute son équipe, en particulier Andy Cocq dans son double rôle de Patsy et du fils homo séquestré dans sa tour – qui ne partagerait pas  quelques gènes avec Mickael Youn par hasard ??? Même si le spectacle n’est pas parfait (séquences musicales parfois trop longues), on fait suffisamment travailler ses zygomatiques et ses abdominaux pour passer un excellent moment avec un genre de spectacle trop rare dans le paysage artistique français pour qu’on ne le soutienne pas. Allez, un bon 9/10 d’encouragement !!!

Billets à quasiment 50% sur billetreduc. Meumeuh-les-bons-tuyaux est de retour !!!